Intention de recherche SEO : comment produire des contenus qui répondent vraiment aux attentes de vos cibles

Semji > SEO > Intention de recherche SEO : comment produire des contenus qui répondent vraiment aux attentes de vos cibles

Vos contenus ne génèrent pas assez de trafic et votre retour sur investissement est insuffisant ? LA question à vous poser est la suivante : vos contenus répondent-ils vraiment aux attentes et aux besoins de votre audience ?

Comprendre ce que cherche votre audience lorsqu’elle tape une requête est indispensable pour produire des contenus pertinents, attractifs et visibles.

Semji vous met à disposition un template pour vous aider dans l’analyse de l’intention de recherche derrière votre requête, vous permettre de vous poser les bonnes questions (10 pour être plus précis 😉 ) avant toute rédaction.

Qu’est-ce que l’intention de recherche ou Search Intent ?

En SEO, l’intention de recherche est l’information que recherche un utilisateur lorsqu’il tape une requête dans un moteur de recherche. Le défi pour les moteurs de recherche : interpréter correctement les requêtes formulées par les internautes et leur fournir rapidement les informations dont ils ont besoin dans les pages de résultats. Grâce aux différentes mises à jour et à l’apprentissage de l’IA, cette interprétation se fait chaque jour de plus en plus précise.

Une requête, plusieurs intentions ? Faites la différence entre intention de recherche réelle et intention de recherche déduite par Google

Chaque jour, Google enregistre près de 7 milliards de requêtes. 15 %, soit 500 millions, sont des requêtes inédites. Pour répondre au mieux aux recherches des internautes, Google doit donc évoluer et se mettre à jour en permanence. D’autant que lorsqu’un internaute effectue une recherche sur Google, il a souvent une idée bien précise de ce qu’il souhaite trouver. Or, la requête peut être formulée de différentes manières par les utilisateurs. Pour trouver un cours de yoga par exemple, je peux taper “cours yoga”, “yoga paris”, “yoga pas cher”, “yoga vinyasa”…

Google améliore sans cesse son algorithme afin d’interpréter toujours plus finement les intentions de recherche des utilisateurs. 

 

Dans les pages de résultats, ou SERP, Google fournit donc sa propre interprétation des requêtes utilisateurs et ajuste en permanence l’ordre et la nature des résultats fournis en fonction des actions et des mots recherchés par les internautes. Parfois, Google doute. Il peut ainsi proposer plusieurs interprétations de l’intention de recherche. A vous de vous mettre à la place des utilisateurs et d’analyser davantage ce qu’ils recherchent, soit en explorant des mots clés associés, soit en interrogeant directement vos cibles.

Les différentes typologies d’intentions de recherche.

Lorsqu’un internaute émet une requête sur Google, il peut avoir différentes intentions de recherche en tête : trouver des informations générales ou précises, trouver un site internet, effectuer un achat, etc.

Parfois, les intentions de recherche sont ambiguës. Google affiche donc différents types de résultats pouvant correspondre aux attentes des internautes. Par exemple, pour le mot clé “boucher”, l’internaute peut chercher un boucher près de chez lui, vouloir se renseigner sur le métier ou bien trouver la définition du verbe.

Les différentes intentions de recherche peuvent se diviser en 5 catégories :

Les recherches de types “Know” ou informationnelles

Ce type de requête requiert une réponse, c’est-à-dire que l’internaute pose une question directement dans sa requête. La réponse peut se présenter sous différentes formes : 

  • La requête “Know” simple :

 

Google fournit directement la réponse à la question dans la SERP avant de proposer d’autres résultats eux aussi pertinents. C’est le cas pour les questions précises dont la réponse n’a pas besoin d’être développée. 

  • Les Featured Snippets

Sûrement l’une des positions les plus convoitées par les créateurs de contenus. Le featured snippet correspond au petit encart au-dessus des premiers résultats proposés par Google pour une requête. Pour que votre contenu atteigne cette position, il doit être reconnu par Google comme étant le contenu le plus complet et qui propose la réponse la plus pertinente de tous.

  • L’affichage classique de la SERP 

La réponse à la question n’est pas évidente pour le moteur de recherche. Il propose donc un classement de contenus les plus pertinents sur le sujet. 

Dans le funnel de conversion, ce type de requête se situe généralement au début ou au milieu du processus.

Les recherches de type “Do” ou transactionnelles / de conversion

L’intention transactionnelle correspond le plus souvent à une intention d’achat ou d’obtention d’un service ou d’un produit de la part de l’internaute. La typologie de requêtes “Do” est donc plus généralement associée à une action souhaitée par l’utilisateur. 

Dans le cadre d’une conversion, quand un prospect entre une requête de type transactionnelle, il se trouve à la fin du funnel.

Les recherches de type “Website” ou navigationnelles

L’objectif d’une requête navigationnelle ou dite “Website” est de trouver un résultat déjà identifié par l’internaute. Exemple : un nom de site web, d’entreprise, un résultat précis comme “Lemonde carte coronavirus”.

Les recherches géolocalisées de type “visit-in-person”

Ces requêtes ont pour but de localiser un lieu, un commerce physique, un produit ou un service autour de soi ou dans un périmètre géographique précis. Elles appellent une réponse précise de la part des moteurs de recherche. Ce type de recherche représente une part toujours plus importante du nombre de requêtes totales.

Les requêtes par assistants vocaux

Les recherches vocales font également partie des requêtes qui prennent chaque année plus d’ampleur. Elles sont légèrement différentes d’une requête écrite et leur formulation est souvent interrogative et longue. En effet, avec la montée en puissance de l’assistance vocale, les recherches des utilisateurs se font sur des approches plus conversationnelles.
Pour répondre au mieux à l’intention de recherche depuis ce canal, il est important de miser sur des mots clés longue traîne.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à revoir notre webinar “Le SEO basé sur l’intention de recherche : décryptage et stratégie”.

Pourquoi comprendre l’intention de recherche est essentiel dans le cadre d’une stratégie SEO ?

Produire un contenu est coûteux. Beaucoup d’entreprises en produisent sans réellement toucher leurs cibles et avoir de retour sur investissement. Les raisons sont nombreuses :

  • Les entreprises n’utilisent pas le vocabulaire de leur cible et se positionnent sur des termes qui ne figurent pas ou peu dans les intentions de recherche.
  • Elles ont à cœur de promouvoir leurs produits et leurs services et ne proposent pas de contenus susceptibles de répondre aux problématiques et aux attentes de leurs cibles. 
  • Elles proposent peu de contenus ou ces derniers sont peu qualitatifs ou peu développés et ne répondent que partiellement aux attentes des internautes. 
  • Elles souffrent d’un manque de visibilité sur des thématiques liées à leur activité et ne se positionnent pas en tant qu’experte sur le sujet.

Résultat, les entreprises qui n’analysent pas les intentions de recherche de leurs cibles naviguent à vue et ont très peu de chance de générer des leads grâce à leurs contenus.

Notre méthode en 3 étapes pour répondre parfaitement aux intentions de recherche

Une fois les intentions de recherche des utilisateurs bien identifiées et comprises, comment répondre concrètement à leurs attentes et donc assurer sa visibilité auprès de ses cibles ? 

Chez Semji, nous recommandons aux utilisateurs de notre plateforme une méthode en 3 étapes. Elle permet de produire des contenus performants pour les moteurs de recherche et qualitatifs pour les internautes. 

Pour découvrir comment Semji Platform peut vous aider à concevoir des contenus performants et adaptés aux besoins de votre cible, testez gratuitement la solution.

Afin d’illustrer notre méthode, nous allons prendre un exemple de recherche, le mot clé «yoga » pour vous aider à mieux comprendre comment mettre en application notre méthode.

Etape 1 : Définir le bon angle du contenu à partir des requêtes SEO

Comment trouver le bon angle pour positionner votre contenu sur une requête cible ? Voici une approche qui vous permettra de comprendre les attentes des utilisateurs à partir des résultats de recherche Google.

  • Définir une requête cible
  • Analyser la SERP
  • Si besoin, ajuster la requête cible
  • Choisir un angle s’il y a plusieurs intentions utilisateurs sur une même requête.

Définir une requête cible, en quoi ça consiste ?

En fonction de vos objectifs, des mots clés identifiés et de votre stratégie d’acquisition de leads, vous avez dû définir un certain nombre de requêtes sur lesquelles vous souhaitez être positionnés. Vous avez également identifié à quelles typologies elles appartiennent. 

Avant de créer des contenus, il est indispensable de les confronter aux intentions des utilisateurs afin de vérifier que vos choix de mots clés sont en adéquation avec les attentes des internautes.

Par exemple, nous avons choisi la requête, « Yoga », mot clé très concurrentiel, de courte traîne et de type informationnel.

Décrypter la SERP et analyser les premiers contenus concurrents

Analyser la SERP, en quoi cela consiste exactement ? Il s’agit d’identifier les éléments que fournit le moteur de recherche sur une requête donnée. Sur une requête, Google peut faire apparaître des vidéos, des articles, des images, un bloc PAA, une carte, des actualités, une position 0, etc.
Identifiez les différents types d’éléments proposés par le moteur de recherche pour répondre à la requête.

 

Élément de la SERP Type d’intention de recherche
Maps local
Google My Business local
Annuaires local
Onglet shopping Transactionnel
Knowledge Graph Informationnel
Images Informationnel et/ou Transactionnel
Vidéos Informationnel et/ou Transactionnel
Wikipedia Informationnel
PAA (People Also Asked) Informationnel
Position 0 Informationnel
Avis Informationnel

Dans le cas de la requête « Yoga », par exemple, nous trouvons une grande variété de résultats.

Vidéos, images, articles, adresses, etc. Parce qu’elle est très généraliste, la requête “yoga” fait remonter une grande variété de résultats et de contenus.

Le + de Semji

Notre outil offre une vue synthétique de la concurrence sur la SERP. Vous pouvez voir, en quelques clics, les contenus qui marchent le mieux et la façon dont ils sont structurés.

Ajuster la requête cible si nécessaire

Première question à se poser : la page de résultat contient-elle un site de la même typologie que le vôtre ? Si ce n’est pas le cas et que vous constatez que les intentions utilisateurs ne coïncident pas avec votre positionnement ou votre thématique, il est peut-être nécessaire d’ajuster votre requête cible. Il y a parfois une grande différence entre les intentions de recherche utilisateur d’un côté et ce que s’imaginent les professionnels de l’autre.

Ces derniers possèdent une connaissance pointue de leur sujet et utilisent un vocabulaire que ne maîtrisent pas l’essentiel de leur audience. Il est donc toujours important de vérifier si une requête cible correspond bien à ce que pourraient rechercher les internautes. Cela réserve parfois des surprises !   

Un exemple simple : si vous souhaitez aborder la notion de “centre” en yoga notamment pour parler de la sangle abdominale, vous constaterez rapidement que les requêtes autour du mot clé “centre yoga” correspondent presque uniquement à des recherches de lieux où pratiquer le yoga.

Dernière étape : l’analyse fine des contenus concurrents situés dans le TOP 5. Elle vous permettra de déterminer l’angle de votre article.
Quelles sont les typologies des contenus concurrents ? Leurs longueurs ? Possèdent t-ils des critères E.A.T. ? Nous avons listé toutes les questions à se poser pour analyser les contenus concurrents dans notre template sur les intentions de recherche.

Sur la requête “yoga”, par exemple, le premier site à se positionner est Wikipédia, avec une page très étoffée puis Santé Magazine qui propose un article très complet incluant une vidéo et des liens vers d’autres pages sur le sujet.
Pour se positionner, il est indispensable de cibler l’intention de recherche principale, celle qui ressort le plus dans la SERP. Si les résultats de recherche mettent principalement en avant des contenus de type informationnel, c’est là-dessus qu’il va falloir travailler.

S’il s’agit de votre première page sur la thématique, il peut être intéressant de créer un contenu pilier qui traite du sujet dans son ensemble. Ensuite, pour renforcer le positionnement de la page et de votre site sur la requête, vous pourrez créer d’autres contenus sur la même thématique mais avec des angles différents. Nous y reviendrons par la suite.

Ici, dans le cadre de la requête « yoga », ce sont surtout des contenus informationnels et génériques autour du yoga et de ses bienfaits qui se positionnent. Pour que votre contenu apparaisse lui aussi dans les premiers résultats de la SERP, il va donc falloir créer un contenu riche, une page pilier qui va rassembler l’ensemble des thématiques autour du yoga. Prenez le temps d’analyser la structure des pages concurrentes et les sujets abordés. 

Ex : sur le terme “yoga”, les articles concurrents traitent à la fois des postures, des bienfaits et de l’histoire de la pratique, les éventuels dangers, etc. 

Prenez le temps de lister l’ensemble de ces thématiques afin de les traiter dans votre page pilier. Elle sera centrale dans votre stratégie de positionnement et pourra ensuite être alimentée par plusieurs autres pages positionnées sur des mots clés connexes comme « bienfaits du yoga », « position yoga », « yoga pour débutant », etc.

Étape 2 : Construire le plan pour répondre aux attentes des internautes

Une fois vos intentions de recherche bien identifiées, il est temps de structurer votre contenu. Avec du bon sens, vous devriez pouvoir créer un plan clair et logique pour vos internautes. 

Identifier les grands axes du contenu

Rassemblez dans un premier temps les différents sujets que vous devez traiter dans votre contenu et articulez-les de manière à ce que l’enchaînement soit le plus logique possible. Pour cela vous pouvez vous aider des méthodes de rédaction traditionnelles comme la pyramide inversée et les 5W.

Ex : 

  • Qu’est-ce que le yoga ? 
  • Pourquoi le pratiquer ? 
  • Qui peut faire du yoga ?
  • Où peut-on le pratiquer ? 
  • Quel est le meilleur moment de la journée pour faire une séance de yoga ? 
  • Etc.

Découvrez tous nos conseils pour structurer vos contenus.

Baliser et créer de la profondeur pour un contenu facilement lisible et exhaustif

Hiérarchisez ensuite les différents sujets en fonction de leur niveau d’importance : les plus essentiels à traiter que vous baliserez en h2 puis les sujets les plus précis ou détaillés que vous pourrez baliser en h3 ou h4. L’objectif d’un bon balisage est de permettre au moteur de recherche comme au lecteur de lire le contenu en diagonale. Ce dernier doit pouvoir comprendre le sujet du contenu en ne lisant que les sous-titres.

Dans notre exemple, le plan d’une page pilier positionnée sur le mot « yoga » pourra être organisée de cette manière :

<h2>Quel est le but du yoga ?

<h2>Pourquoi le yoga fait maigrir ?

<h2>Où trouver un cours de yoga ?

<h2>Débutant : quel yoga choisir ?

<h3>Hatha yoga

<h3>Vinyasa yoga

<h3>Yoga nidra

<h3>Ashtanga yoga

<h3>Kundalini yoga

<h3>Yin yoga

<h3>Yoga prénatal

<h3>Yoga du visage

<h2>5 positions de base du yoga

<h3>Posture du chien renversé

<h3>Posture de l’enfant

<h3>Posture du chat

<h3>Posture de l’arbre

<h3>Posture de la cigogne

<h3>Combien de temps par posture de yoga ?

<h2>Comment faire pour pratiquer le yoga chez soi ?

<h3>Choisir le bon tapis

<h3>Faut-il pratiquer en musique ?

<h3>Matin ou soir : quand pratiquer le yoga ?

Le + de Semji

La plateforme Semji vous aide à concevoir en quelques secondes un plan de rédaction adapté aux intentions de recherche identifiées. 

Semji vous indique les thématiques à aborder dans votre contenu grâce aux Search Intents (ou intentions de recherche) et aux Questions (qui sont les questions que tapent les internautes autour d’un mot clé donné).

Grâce aux “heatmap”, vous avez une vue globale et synthétique des sujets abordés par vos concurrents, des mots utilisés, des thèmes incontournables et de ceux qui peuvent vous différencier.

Pour couvrir la thématique yoga, il faudra donc créer un ensemble de contenus comprenant des requêtes cibles de longue traîne comme « Quel tapis de yoga choisir ? », « 5 positions de yoga pour les débutants », « 10 bienfaits méconnus du yoga », etc. de façon à traiter le sujet au sens large.

Etape 3 : affirmer votre expertise sur un sujet et démarquez-vous

Le dernier levier pour assurer la visibilité de vos contenus est de vous positionner en tant qu’expert sur la thématique et ainsi vous démarquer de vos concurrents. 

Pour cela, deux types d’actions sont nécessaires : 

  • Produire un ensemble de contenus variés et de très grande qualité sur le sujet : articles sourcés contenant différents formats d’informations (visuels, vidéos, infographies, audio, etc.) et apportant un point de vue neuf ou original sur le sujet.
  • Mailler les pages entre elles selon le principe du cocon sémantique pour faire comprendre aux moteurs de recherche que la thématique est traitée de manière exhaustive.

Couvrir une thématique grâce à des contenus diversifiés en s’aidant des volumes de recherche

Pour se positionner durablement sur un ensemble de mots clés stratégiques, il est aujourd’hui indispensable de renforcer son autorité auprès de Google. 

La méthode ? Bâtir un écosystème de contenus sur une même thématique afin de multiplier les points d’entrée (pour Google et pour les internautes) et de profiter d’un positionnement à 360°. Cette approche permet à la fois de couvrir l’ensemble du champ lexical d’un sujet donné, de le traiter en profondeur et de renforcer son image d’expert auprès des moteurs de recherche. 

Par exemple, sur Semji Plateform, vous pouvez consulter les questions les plus posées sur le sujet et ainsi découvrir de nouvelles opportunités de contenus.

Pour couvrir la thématique yoga, il faudra donc créer un ensemble de contenus comprenant des requêtes cibles de longue traîne comme « Quel tapis de yoga choisir ? », « 5 positions de yoga pour les débutants », « 10 bienfaits méconnus du yoga », etc. de façon à traiter le sujet au sens large.

Le + de Semji

Pour vous aider dans l’élaboration de vos articles, Semji propose la fonctionnalité “Topics” afin d’identifier les mots clés en lien à la thématique. En un clic, vous avez la possibilité de voir dans quel contexte les concurrents utilisent ces termes. Le nombre idéal d’occurrences du mot clé est également indiqué pour vous permettre de bien optimiser votre contenu. 

Cette fonctionnalité vous apporte également de nouvelles idées de contenus à créer autour de la thématique.

Mailler les contenus et élaborer des cocons sémantiques

La production de contenus autour d’un même sujet doit obligatoirement faire l’objet de liens entre ces derniers. On parle ainsi de maillage interne. La création de liens entre les pages est indispensable pour inciter les utilisateurs à lire des contenus relatifs à la thématique. C’est aussi un moyen d’indiquer aux moteurs de recherche qui vont scroller le site que ce dernier propose un ensemble de pages sur un sujet et donc possède une expertise fiable.

Nous recommandons à nos clients de mailler leurs contenus selon le modèle du cocon sémantique. En quoi cela consiste-t-il ? À créer une hiérarchie de pages comprenant la page pilier, assez longue et généraliste qui renvoie vers l’ensemble des pages enfants et inversement. Les pages enfants peuvent également être liées entre elles.

 

Le + de Semji

La plateforme Semji vous indique les pages de votre site depuis lesquelles vous devriez faire un lien vers votre nouvelle page. Cette dernière se trouvera donc directement intégrée dans un cocon et renforcera la visibilité de l’ensemble des pages.

La plateforme vous indique également le nombre idéal de liens sortants, ou outgoing links, à ajouter à votre contenu. 

Intentions de recherche : ce qu’il faut retenir

Que retenir, finalement, sur l’intention de recherche ? 

  • Différencier les intentions des utilisateurs et l’interprétation faite par Google.
  • Identifier la typologie de chaque requête cible et le besoin associé.
  • S’aider des SERP pour analyser les contenus qui se positionnent sur une thématique (et si vous avez besoin d’un coup de 👍 pour mener cette analyse, télécharger notre template, c’est gratuit !)
  • Confronter ses choix de mots clés avec les attentes réelles des utilisateurs.
  • Analyser la concurrence pour trouver les sujets à aborder dans son contenu.
  • Prouver son expertise à travers un ensemble de contenus sur une même thématique.
  • Faire des liens entre les pages qui traitent d’un même sujet, idéalement sous forme de cocon sémantique.

Vous cherchez un outil performant pour vous aider à analyser et répondre efficacement aux intentions de recherche de vos utilisateurs ? Découvrez dès aujourd’hui et gratuitement  la solution Semji.