fbpx

Réussir sa stratégie SEO multilingue en 12 points clés

Semji > SEO > Réussir sa stratégie SEO multilingue en 12 points clés

La gestion SEO d’un site multilingue est un projet complexe à mener.

Des erreurs peuvent être rapidement commises et affaiblir la stratégie d’acquisition sur vos différents marchés.

Pourtant, avec un peu de méthode, ces maladresses sont facilement évitables !

Dans cet article, nous vous avons listé 12 points clés à valider pour garantir le succès de votre stratégie SEO Multilingue et la réussite de votre développement à l’international.

De la préparation au suivi en passant par l’opérationnel… Tout est passé en revue pour vous aider à :

  • Construire une stratégie SEO adaptée à vos différentes audiences ;
  • Développer votre business sur tous vos marchés.

Ces conseils ont été délivrés par nos deux experts SEO, Charley Bouzerau et Jérémie Conde, lors de notre dernière édition du SEO Square. Un webinar à retrouver en replay sur ce lien.

👉 Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet et bénéficier de notre expertise, n’hésitez pas à nous contacter.

Toutes les étapes pour bien préparer votre stratégie multilingue

1 – L’hébergement

Avant même de démarrer toute action, il faut réfléchir à l’hébergement de vos sites.

L’objectif ? Faire en sorte que les ressources servies sur le site soient au plus près de votre cible.

Cela implique souvent l’hébergement dans le pays cible pour l’obtention d’une IP locale. C’est la solution à adopter si vous ciblez des marchés précis avec des offres spécifiques.

Vous pouvez aussi faire appel à un CDN (=Content Delivery Network) si vous avez une gestion de site en sous-domaine (blog.nomdedomaine.com) ou sous-répertoire (nomdedomaine.com/blog/). C’est un système qui va permettre à votre site d’être hébergé sur plusieurs serveurs simultanément afin de servir vos ressources au plus près de l’internaute.

Les avantages :

  • Les ressources sont au plus près de l’internaute,
  • Le temps de réponse du serveur est plus court : votre site est rapide et a donc plus de chance d’avoir de bonnes performances SEO.

Pour cela, vous disposez de 3 options principales :

tld top level domain sous-domaines sous-repertoires seo multilingue

💡 L’astuce Semji

Nous vous conseillons donc de passer par un système de sous-répertoire et de CDN si vous avez une offre commune à tous vos marchés car cela reste la méthode la plus simple à mettre en place et qui permettra de déployer rapidement plusieurs langues.

2 – Le ciblage par pays ou par langue (+ structures d’URL)

Vous pouvez réaliser un ciblage par pays, Country targeting, ou par langue, Language targeting.

Le country targeting permet de cibler différents pays et de proposer des produits adaptés à chaque marché.

Dans ce cadre, le site comportera des extensions de noms de domaine spécifiques à chaque pays. Ex. exemple.fr, exemple.uk, exemple.de, etc.

Avantages Inconvénients
Meilleur classement pour les utilisateurs locaux Il est nécessaire d’avoir un site et une stratégie distincts par pays
Origine du site internet facilement identifiable, ce qui renforce la confiance des utilisateurs (cela fait partie des critères EAT qui ont un impact très positif sur le SEO) L’hébergement et le maintien des sites peuvent être coûteux
En cas de pénalité d’un des noms de domaine, les autres ne sont pas impactés En cas de ciblage d’un nouveau pays, l’autorité du domaine sera nulle

 

Le ciblage par langue, ou language targeting, est pertinent si vous proposez les mêmes produits ou services sur l’ensemble de vos marchés internationaux.

➜ Vous pouvez mettre en place un sous-domaine :

  • La langue est donc définie en sous-domaine : fr.exemple.com ;
  • Les sous-domaines ne profitent pas de l’ensemble de l’autorité du domaine.

➜ Vous pouvez mettre en place un sous-répertoire :

  • Chaque langue est intégrée de la façon suivante exemple/fr, exemple/us, exemple/es, etc. On utilise alors les codes de pays ISO 3166 ;
  • Maintien plus simple et moins cher ;
  • Les répertoires profitent de l’autorité de l’ensemble du domaine ;
  • Possibilité d’utiliser le ciblage géographique de la Search Console ;
  • Un seul serveur et donc une seule localisation.

💡 L’astuce Semji

Ou plutôt, ce qu’il faut éviter ici :

La redirection automatique des visiteurs en fonction de la langue. Google ainsi que les visiteurs ne peuvent pas voir l’ensemble des pages du site.

La page splash, page qui se situe avant la page d’accueil pour proposer le choix de la langue aux utilisateurs, n’est pas conseillée sauf si vous êtes un gros acteur du SEO. Les raisons ?

Pour être réellement efficace, la page splash a besoin d’être très bien construite d’un point de vue UX afin de ne pas perdre l’internaute. Elle fait office de page d’accueil et n’a bien souvent pas de contenu, ce qui constitue un point négatif pour le référencement. Enfin, elle ne profite pas du jus interne car elle n’est pas ou peu maillée avec les autres pages du site.

En résumé

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

3 – La recherche de mot-clés

En matière de recherche de mots-clés, mieux vaut privilégier l’adaptation à la traduction.

En effet, il existe de nombreuses subtilités d’un pays à l’autre et donc d’une SERP à une autre.

Alors, quelles sont les bonnes pratiques pour réaliser cette recherche ?

L’analyse des SERP locales

Quel que soit votre business, vous devriez connaître à minima les thématiques ou les mots-clés génériques sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Vous pouvez également partir d’une liste de mots-clés qui fonctionnent sur votre marché domestique.

L’intérêt de cette analyse est d’identifier les bonnes requêtes selon le marché visé.

On sous-entend ici les requêtes utilisées sur les SERP locales, qui ont un fort potentiel de trafic et sur lesquels vous avez suffisamment de matière pour produire un contenu pertinent pour votre cible. Du choix de ces mots-clés pourra en découler votre stratégie de contenu.

Prenons l’exemple de la requête “kakémono”.

Sur le marché français, on utilise le terme “kakemono”. Mais qu’en est-il en Angleterre ou au Canada par exemple ?

Voici les résultats :

Exemples SERP UK CA Kakemono

En Angleterre, on utilise le terme “roller banners”, tandis qu’au Canada, ce sont les termes “Kakemono” et ”roll-up” qui sont le plus recherchés.

Autre intérêt de l’analyse des SERP locales : collecter un maximum d’insights sur la requête cible.

C’est ici que l’identification des intentions de recherche entre en jeu. Selon le marché visé, les pages de résultats ne seront pas 100% identiques : les besoins et les types de contenus que consomment les internautes peuvent différer, les sites concurrents ne seront pas les mêmes, etc.

Si vous ne menez pas cette analyse, vous risquez de produire des contenus hors-sujets, avec un 0 pointé côté trafic.

Une astuce serait de taper la requête et d’étudier les éléments fournis par la SERP locale. Google affiche-t-il des articles éditos ? fiches produits ? images ? bloc PAA ? etc. Pour simuler une SERP sur un pays ou une ville, vous pouvez utiliser ce premier outil mis à disposition par Merkle.

L’autre bonne pratique serait d’analyser les premiers contenus positionnés sur la page : angle de l’article, structure du plan, sujets traités…

Cette étape étant très chronophage, vous pouvez vous aider d’outils pour automatiser tout ce process !

Vous avez par exemple sur Semji, un workspace dédié pour chaque marché et donc des datas qui sont analysées, filtrées et remontées en fonction de la SERP du pays ou de la région du monde ciblée.

Partons d’un cas concret : vous souhaitez créer des contenus autour de la requête “roller banners” pour le marché britannique.

Pour être certain que votre contenu se positionne, Semji vous indique en quelques secondes pour la requête ciblée :

  • les intentions de recherche, ce sur quoi votre audience vous attend ;
  • le plan des contenus concurrents ;
  • les mots-clés et sujets annexes abordés par les premiers contenus affichés dans la SERP.
domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

Idem sur le marché français avec la requête “kakémono”.

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

👉 Semji est disponible en 8 langues (français, anglais, espagnol, allemand, italien, portugais, néerlandais et polonais) et permet de piloter votre stratégie de contenus SEO dans 128 pays différents. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous demander une démonstration de la plateforme.

Analyse et comparaison des variations collectées

Cet aspect est essentiel car sur une requête dans une même langue (ex : UK versus USA), il peut exister des différences vis-à-vis des :

  • Intentions de recherche et besoins des internautes ;
  • Typologies de contenus affichés dans les premiers résultats de la SERP (contenus éditos, pages transactionnelles, vidéos, etc.).

Un parfait exemple serait la requête “Health Insurance”.

Nous utiliserons ici Semji pour collecter ses variations et déterminer quels contenus produire, à quels besoins répondre, les mots-clés associés et sujets annexes à aborder…

Marché UK Marché US
Longueur recommandée du contenu : 800 mots Longueur recommandée du contenu : 500 mots
Principaux concurrents sur la requête Principaux concurrents sur la requête
Intentions de recherche Intentions de recherche
Questions des internautes Questions des internautes

 

Comme nous pouvons le voir dans l’exemple ci-dessus, certaines attentes et intentions de recherche sur la requête “health insurance” sont légèrement différentes entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

En effet, en Grande-Bretagne, les utilisateurs qui tapent la requête “health insurance” cherchent à comparer des solutions d’assurance privées par rapport au service public NHS.

Côté US, l’audience souhaite en priorité trouver l’assurance la moins chère ainsi que des informations sur l’Affordable Care Act.

Autre manière de voir les nuances : analyser les premiers contenus affichés dans la SERP. Ces contenus concurrents sont une mine d’or pour glaner des d’informations sur les besoins de l’audience, les structures à utiliser ou les formats de contenus à créer (informationnel, transactionnel, etc.).

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

Onglet Concurrents de Semji : plans des premiers contenus sur la requête
“Health Insurance”, SERP UK

Pour identifier les nuances entre différents pays, il peut être aussi intéressant d’analyser les mots-clés associés.

Grâce au module Idées de Contenu, Semji détecte ces mots-clés associées à la requête principale et permet d’afficher certaines différences.

Résultats du module Idées de Contenu pour le marché UK sur la requête “health insurance” :

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

Pour le marché UK, les requêtes secondaires concernent surtout le système de santé et les recherches d’assurances de santé privées, notamment dans le cas de voyage.

Résultats du module Idées de contenu pour le marché US sur la requête “health insurance”

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

Pour le marché US, les requêtes secondaires reposent davantage sur le prix des assurances de santé.

4 – Traduction de contenu et choix des modules

Quel que soit votre CMS (WordPress, Shopify, Drupal, Prestashop, Magento 2), nous vous conseillons de privilégier les modules “multilingues” aux modules de traduction automatique pour une meilleure qualité de contenu.

Voici nos préférés :

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

Attention cependant. Par défaut, la plupart des plugins multilingues réalisent une redirection automatique vers une version donnée en fonction de l’adresse IP du visiteur. Pensez à désactiver cette fonctionnalité lors de la mise en place de votre site.

N’oubliez pas également de traduire les éléments de navigation, souvent oubliés lors de l’adaptation d’un site internet.

💡 L’astuce Semji

Vous pouvez détecter ces éléments en tapant la commande “site:” + dans la barre de recherche de votre navigateur les termes que vous seriez susceptible d’avoir oublié : prev, next, leave, buy, by, ago, etc.

 

Mise en place : toutes les actions à mettre en place pour le déploiement de votre stratégie de référencement

5 – Les Balises Hreflang

C’est une balise essentielle pour le SEO. Présente dans le code, elle va indiquer la langue et la zone géographique d’une page au sein d’un site qui propose des contenus en plusieurs langues. Elle se situe dans le <head> de la page.

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

💡 L’astuce Semji

S’il n’y pas d’équivalence de page pour un pays, il est possible de donner une langue par défaut avec “hreflang x-default”.

Ex : pour les utilisateurs germanophones, si vous n’avez pas de site en allemand, vous pouvez toujours proposer votre site en anglais.

6 – Le sitemap pour un site multilingue

Le site XML permet également de gérer les versions multilingues d’un site. Pour cela, il suffit de créer un sitemap par langue et/ou par pays.

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

7 – L’en-tête HTTP

Autre méthode, alternative au sitemap XML : l’en-tête HTTP. Peu utilisée, elle est pourtant efficace pour les sites ayant des ressources autres que html : pdf, word, etc. On pourra ainsi proposer des fichiers équivalents dans d’autres langues.

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

8 – La Search Console

Très utile pour le ciblage international, la Search Console permet de déclarer toutes les versions du site multilingue. Mais cette option ne peut être employée que si vous disposez d’un sous-domaine ou d’un sous-répertoire.

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

A retenir

  • Choisissez une seule de ces méthodes.
  • Employez le balisage Hreflang sur toutes les pages de votre site.
  • Vérifiez que vous avez utilisé les bons codes langues. N’hésitez pas à utiliser The Hreflang Tags Generator Tool pour ne pas vous tromper.
  • N’envoyez pas les hreflang vers des pages en noindex. Google n’ira pas les voir !
  • Ne dupliquez pas votre contenu.
  • N’oubliez pas de faire des liens de renvoi (si vous envoyez depuis une page X un lien vers une page Y, il faut que Y envoie un lien vers X).
  • N’utilisez pas de paramètres d’URL !

9 – L’optimisation des contenus

Pour la rédaction de vos contenus en langue étrangère, nous vous conseillons vivement de faire appel aux services d’un rédacteur natif du marché visé, si possible spécialisé dans votre secteur d’activité ou ayant au moins des connaissances du vocabulaire.

Une fois votre équipe en place, il vous faut assurer le suivi et le management de la production des contenus entre les différents rédacteurs. Vous aurez besoin de mettre en place un planning spécifique pour chaque marché en fonction de la saisonnalité de chaque pays.

Concrètement, vous devrez :

  • Suivre efficacement votre production ;
  • Manager le travail de vos rédacteurs ;
  • Vous assurer que les contenus produits sont parfaitement optimisés pour les internautes et Google ;
  • Analyser les performances de vos contenus sur chacun de vos marchés.

Ici, l’aide d’une solution comme Semji peut faciliter votre quotidien.

Tout d’abord sur la partie organisation et planification.

Semji vous permet de créer un workspace pour chaque langue ou pays, dans lequel vous retrouvez votre planning édito et où vous pouvez assigner les tâches de rédaction et suivre l’avancement de la production.

Planning Semji

Semji peut également vous aider sur la partie optimisation.

Pour pouvoir répondre à vos objectifs de production, vous allez sûrement faire appel à de nombreux rédacteurs.

Ici, vous aurez besoin d’utiliser des briefs SEO pour cadrer l’optimisation et booster la visibilité de vos contenus.

Voici quelques éléments que doivent intégrer vos briefs SEO :

  • le mot-clé principal ;
  • les cibles ;
  • le format ;
  • la longueur de l’article ;
  • l’objectif du lecteur ;
  • la balise title ;
  • l’angle ;
  • les axes à développer, les sujets à développer ;
  • les CTA ;
  • les liens à intégrer pour le maillage, etc.

Si des templates gratuits de briefs SEO existent, une solution comme Semji peut être un véritable atout pour automatiser la génération de briefs mais aussi pour garantir la qualité d’optimisation de vos contenus.

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

Un Content Score est assigné à chacun de vos contenus et vous indique en temps réel leur niveau d’optimisation SEO. Semji fournit des recommandations sur la longueur, les intentions de recherche, les sujets à aborder ou encore les liens internes et externes. Plus vous les intégrez dans votre contenu, plus votre Content Score augmente.

Résultat : quelle que soit la langue, le marché ciblé, vous êtes alors certain que vos rédacteurs produisent des articles 100% optimisés pour le SEO local.

domaine par pays sous-domaine sous-répertoire paramètres d'url

Pour produire des contenus performants et en moins de temps sur chacun de vos marchés (8 langues, 128 pays différents), contactez-nous pour une démonstration de la plateforme Semji.

💡 L’astuce Semji

Comme ce que nous avons indiqué dans notre calendrier SEO (marché FR), pensez à planifier vos contenus en fonction des marronniers locaux. Prévoyez de les publier 3 à 6 semaines à l’avance pour leur permettre de prendre peu à peu de l’ampleur et vous donner une longueur d’avance par rapport à vos concurrents.

Pour vous aider à trouver des sujets sur une thématique récurrente, il peut aussi être intéressant de s’appuyer sur une solution comme Semji.

La plateforme permet de savoir en avance sur quels sujets vous serez attendus pour traiter la thématique, autant sur la partie éditoriale que sur la création des pages transactionnelles.

Ex. Vous êtes un site e-commerce de vêtements et vous sortez une ligne spéciale pour le 4 juillet. Voici ce que Semji peut vous suggérer :

Idées de contenus et de nouvelles pages transactionnelles à créer sur la requête “4th july”.

Autre exemple : vous êtes un média en ligne sur le tourisme, voici les suggestions éditoriales que peut proposer Semji sur le tourisme à Washington D.C.

Idées de contenus et de nouveaux mots-clés sur la base de l’étude “things to do in Washington D.C”.

Suivi : tout ce qu’il faut savoir pour que votre SEO multilingue performe dans le temps

10 – Paramétrage Google Analytics

Pour suivre vos performances, vous pouvez vous appuyer sur Google Analytics ou tout autre outil de suivi tels que Analytics Suite Delta, Matomo, Abla, etc.

Pour les sites disposant du même domaine racine, il n’y a qu’un seul code de suivi.

Voici nos conseils :

  • Option 1 : création de segments par langue (fr,en,cn…) qui repose sur la reconnaissance du pays via l’entête http. Moins précis mais plus simple.
  • Option 2 (recommandée) : création d’une vue dédiée à la région ciblée qui s’appuie sur la structure d’URL ;
  • Conserver une vue “all traffic” ;
  • Attention aux objectifs de conversion, notamment sur les pages paniers.

Attention, sur Google Analytics, il y a une limite de 25 vues par propriété.

11 – Netlinking

Lorsque vous visez un marché, il est indispensable d’obtenir des liens issus de ce dernier. Il est donc nécessaire que des acteurs locaux pointent vers votre site. C’est de cette manière que vous allez pouvoir développer votre autorité sur les marchés locaux.

12 – Performances de vos contenus

Pensez également à suivre de près les performances de vos contenus et surtout à les rafraîchir et/ou réoptimiser si besoin.

Cela vous fera gagner du temps (pas de création de nouveau contenu nécessaire) tout en vous aidant à maintenir voire renforcer vos positions sur le marché ciblé.

Vous souhaitez suivre l’évolution des SERP locales ? Semji prend en compte ces évolutions pour vous indiquer les pages de votre site qui nécessitent d’être réoptimisées. La plateforme les classe par niveau d’effort et gains potentiels. En un coup d’œil, vous visualisez les contenus à retravailler en priorité.

SEO Multilingue : Questions-Réponses

Retrouvez dans cette rubrique les questions les plus fréquemment posées sur le SEO multilingue.

Faut-il utiliser un module de choix des langues ?

Si vous suivez les bonnes pratiques développées dans cet article, vous ne devriez pas avoir besoin d’un module de langue car les moteurs de recherche redirigeront automatiquement les utilisateurs vers le bon pays ou la bonne langue. Néanmoins, vous pouvez en installer un par prudence.

Comment référencer un site multilingue ? Les points principaux à retenir ?

S’il n’y avait que 3 éléments à retenir, ce serait :

  1. Bien choisir la méthode d’hébergement. Selon que vous choisissez d’héberger vos sites sur le même nom de domaine, dans un sous-domaine ou un sous-répertoire, les techniques de référencement naturel sont légèrement différentes.
  2. Cibler ses mots-clés. Il faut prendre en compte les spécificités de vos marchés et réaliser une étude pour chacun d’entre eux afin de vous positionner sur les mots-clés qui vont vous aider à convertir.
  3. Bien gérer la balise Hreflang. Elle est indispensable pour indiquer aux moteurs de recherche la langue et la zone géographique de vos pages. Ne pas oublier la balise Hreflang x-default pour n’exclure aucun utilisateur.

Et si je vise un pays avec plusieurs langues ?

Si vous possédez un site multirégional (un pays avec plusieurs langues comme , la Belgique, la Suisse ou le Canada), nous vous conseillons d’opter pour un répertoire pays et langue.

Exemple :

  • monsite.com/be/fr pour les francophones
  • monsite.com/be/nl pour les néerlandophones

Quelles sont les plus grosses erreurs à éviter ?

Les sites multilingues sont souvent ceux qui cumulent le plus d’erreurs, aussi bien techniques que d’un point de vue SEO. Parmi les erreurs à éviter :

Paramétrer l’URL. Ex. monsite.com?loc=fr. La segmentation de l’URL est très compliquée et ne facilite pas l’identification du ciblage géographique à l’aide de l’URL seule. Il est également impossible d’utiliser le ciblage géographique dans la Search Console avec ce système.

Oublier la balise hreflang : Cette balise est essentielle pour indiquer aux moteurs de recherche la langue et le pays visé.

Ne pas pointer vos balises hreflang vers des pages noindex ou bloquées par les robots .txt. : Vous devez absolument vous assurer que les versions de pages vers lesquelles vous dirigez Google peuvent être lues et crawlées par les moteurs de recherche.

Oublier de faire des liens de renvoi : N’oubliez pas de faire des liens dans les deux sens. Si vous envoyez depuis une page X un lien vers une page Y, il faut que Y envoie un lien vers X.

Cumuler les méthodes d’implémentation : en optant pour plusieurs méthodes d’implémentation (hreflang, sitemap XML pour chaque pays et en-tête HTTP), vous multipliez les chances de vous tromper.

Se tromper dans les codes langues : soyez attentif à vos codes langues. Pour vous aider, n’hésitez pas à utiliser un outil tel que The Hreflang Tags Generator Tool.

En conclusion, le SEO multilingue repose avant tout sur une méthode rigoureuse car il est souvent source de nombreuses maladresses. En suivant ces 12 étapes, vous éviterez les erreurs les plus courantes et serez assuré de générer du trafic sur chacun de vos marchés.

Si vous souhaitez maximiser le ROI de votre stratégie de contenu et d’acquisition SEO à l’international, n’hésitez pas à demander une démonstration de Semji.

Testez IA WRITING SEMJI