Le SEO expliqué à mon boss !

Semji > SEO > Le SEO expliqué à mon boss !

Dans le search marketing, le SEO est souvent sous-estimé et négligé. 

Si vous êtes un professionnel du domaine ou si vous avez dû défendre un budget SEO, on vous a sûrement dit :

  • « Le SEO, c’est trop cher ! » 
  • « Ça ne donne pas de résultats immédiats. » 
  • « Est-ce qu’on a vraiment besoin de prendre cet outil ? »
  • « Pas besoin d’être accompagné, on peut gérer ça en interne. »

Pourtant, c’est la porte d’entrée n° 1 sur le web.

Être en première page de Google, c’est un peu comme avoir un magasin sur les champs Élysées. Le nombre de personnes qui utilisent les moteurs de recherche sur une base mensuelle dépasse le milliard, d’après Website Hosting Rating.

Et une page de résultat sur Google est cliquée à 70 % sur les résultats naturels et à 30 % seulement sur les résultats payants. Le problème ? La majorité des entreprises mettent quasiment tout leur budget sur les annonces payantes et ignorent ces 70 % du trafic internet !

Vous ne voulez pas commettre cette erreur, mais vous devez convaincre votre boss de l’intérêt insoupçonné de ce canal. 

Dans cet article, on vous dit comment expliquer à votre boss l’importance d’investir dans le SEO aujourd’hui et pourquoi cet investissement est plus que rentable.

Le SEO pour déclencher un afflux de visiteurs (en continu) sur votre site

Le but du SEO

Le SEO déconcerte et effraie. Ce n’est que tout récemment (quelques années) que l’on peut avoir accès à une formation SEO.

Néanmoins, l’objectif du SEO est simple : obtenir un flux de visiteurs sur votre site web à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, jour après jour, comme un magasin sur les Champs-Élysées ou sur la 5e avenue à New York.

Le SEO (Search Engine Optimisation) consiste à structurer un site web et créer des contenus qui plaisent à la fois aux spiders (les robots Google qui parcourent le web) et aux internautes.

Nous parlons d’optimisation pour les moteurs de recherche, parce qu’un robot ne voit pas une page internet comme un humain.

Voici la même page, vue à travers les yeux des spiders :

Il y a donc un ensemble de règles à suivre pour plaire à Google.

SEO vs SEA : opposés ou complémentaires ?

Quand on parle de SEO, on veut dire « obtenir du trafic naturel ». Pourquoi naturel ?

Parce qu’il ne vient pas de la pub. Ce n’est pas du SEA (Search engine advertising). C’est du trafic bio.

C’est tout l’intérêt du SEO. Une fois qu’on est bien positionné sur un mot-clé, Google vous envoie du monde H24. Sans devoir débourser un centime. Vous n’avez pas besoin de faire des annonces sponsorisées.

Le rêve

Pensez à une enseigne comme la FNAC. Vous pouvez y voir une fréquentation énorme de l’horaire d’ouverture à l’horaire de fermeture.

Dans la quantité, un grand nombre de visiteurs feront des achats. Vous n’avez pas besoin d’un commercial qui prend des rendez-vous. Il suffit juste de placer des caissiers à la sortie.

Google transforme votre site en magasin FNAC.

Dans le monde virtuel, les caissiers sont des formulaires de contact ou de paiement. Et l’avantage, c’est que le site web est vraiment ouvert 24h sur 24, 7 jours sur 7, sans mobiliser de personnel. 

Vous pouvez tout à fait développer une stratégie SEA en parallèle (pour obtenir du trafic tout de suite) tout en optimisant votre site pour augmenter progressivement le trafic organique (plus durable) !

Visibilité, notoriété et un grand volume de ventes constant ! C’est ça, le SEO.

L’homme qui murmurait à l’oreille des moteurs de recherche

Comment fonctionne un moteur de recherche ?

L’algorithme de Google, personne ne sait comment il fonctionne précisément. C’est comme la recette du Coca-Cola. Cependant, on peut comprendre comment il marche dans les grandes lignes et déduire des règles à partir de tests.

Il faut d’abord comprendre la notion d’indexation. La première chose que fait Google, c’est d’indexer toutes les pages créées sur le web. Il référence les pages. Il crée comme une immense bibliothèque. Dans cette bibliothèque, le classement des pages se fait par mots-clés SEO.

Lorsque l’internaute tape une requête, Google opère une extraction. Il fait comme un bibliothécaire qui sélectionne les ouvrages les plus pertinents pour la question tapée.

Ensuite, il les classe : il fait le top 50 des ouvrages.

Et il affiche les résultats. Il met en premier le meilleur, etc. C’est ce qu’on appelle une SERP (Search Engine Result Page) : une page de résultats.

Google est une sorte de super bibliothécaire. Au lieu de présenter des livres, il présente des pages répondant à une requête.

Travailler son SEO consiste à faciliter le travail du moteur de recherche et ainsi obtenir le positionnement de sa page dans les 10 meilleurs résultats. 

Le but ultime est de monter sur le podium : les 3 meilleurs résultats. Ce sont eux qui récoltent 75,1 % des clics.

Maintenant, voici l’enjeu du référencement naturel. Le SEO est un sport de compétition. Chaque entreprise veut se placer sur les mots-clés liés à son produit ou service.

Autrement dit, si votre entreprise délaisse ce canal marketing, vous laissez le champ complètement libre à la concurrence. Cela équivaut à abandonner des parts de marché, sans même essayer de les conquérir.

Pourquoi votre boss devrait débloquer un budget pour le SEO

Maintenant, parlons chiffres.

Pourquoi investir dans le SEO ?

Pour optimiser son budget d’acquisition ! 

Plus de 80 % des ventes B2C actuelles commencent par une recherche en ligne. Pour les ventes en B2B, c’est plus de 70 %. Le site Nasdaq.com estime que d’ici 2040, se sont 95 % des achats seront effectués en ligne.

En sachant que les 3 premières positions des résultats attirent plus de 75 % des clics, est-il nécessaire d’insister sur l’intérêt d’adopter une stratégie SEO ?

Les moteurs de recherche ramènent 300 % plus de trafic que les réseaux sociaux, selon Iron Paper.

Et d’après Hubspot, le coût d’acquisition d’un lead par les méthodes Inbound (dont le SEO) est en moyenne 61 % moins cher que les méthodes traditionnelles.

Parce qu’il rime avec croissance durable.

Une fois bien positionné, vous recevez un trafic volumineux et constant qui permet d’acquérir toujours plus de leads.

C’est un peu comme si vous aviez investi dans un bien immobilier que vous pouvez maintenant louer. Votre investissement initial vous rapporte une rente tous les mois et vous n’avez plus rien à faire !

Parce que c’est un investissement sur l’avenir. La digitalisation de l’économie ne fait qu’augmenter. Le digital est le futur ! Et vous voulez être sûr d’être bien placé !

Quel est le ROI du SEO ?

Parce qu’il y a un vrai ROI derrière le SEO… et il se mesure ! Comme le trafic payant.
On ne se base pas sur de l’intuition. On ne va pas vers l’inconnu. Il y a des outils analytics, des KPI qui permettent d’évaluer les retombées et de prendre les bonnes décisions.

Voici une formule de calcul. Vous prenez le volume de recherche mensuel. Par exemple, pour la requête « vélo enfant 16 pouces », c’est 1300.

Vous pouvez calculer en fonction de la position visée, le nombre de visiteurs que vous pourriez obtenir. Disons que vous parvenez à vous situer en troisième position sur la première page où le taux de clic moyen est de 18,66 %.

Le nombre de visiteurs potentiels par mois serait : 18,66 % de 1300, soit 243. Vous regardez ensuite le taux de conversion de la page des visiteurs en clients.

Vous auriez une estimation approximative du ROI que vous pouvez obtenir chaque mois !

Vous pouvez mettre le chiffre obtenu en face du montant de prestation d’un consultant SEO et du coût des outils pour optimiser et assurer le suivi de votre SEO.

Patience et longueur de temps…

Cependant, la difficulté en SEO, c’est qu’on ne voit pas les résultats immédiats. C’est un travail de longue haleine.

Il faut créer plusieurs pages et des contenus longs. Il faut faire un suivi du positionnement des pages créées. Il faut obtenir des liens externes (d’autres sites web qui dirigent vers les pages de vos sites).

C’est véritablement un investissement. C’est un peu comme le bitcoin. Souvenez-vous, la cryptomonnaie valait moins d’un dollar au début. Aujourd’hui, un bitcoin vaut autour de 45 000 $.

Une page optimisée demande du temps et des efforts. Mais dans 6, 8 ou 12 mois, la valeur de cette page pourrait être bien supérieure à son coût initial.

En fait, le SEO est une stratégie à envisager en parallèle d’autres (comme les annonces sponsorisées), même en phase de création d’entreprise, pour obtenir des ventes immédiates, tout en préparant le futur.

Les leads provenant des moteurs de recherche ont un taux de conversion de 14,6 %, contre 1,7 % pour les leads obtenus grâce à une stratégie outbound (publicités, imprimés et courriers) selon le Search Engine Journal.

L’avantage d’une stratégie double : vous n’êtes pas dépendant d’un canal de pub.

En vérité, le coût d’une stratégie est très faible au regard de la quantité et de la qualité des pistes commerciales (les leads) qu’il génère.

Retour vers le futur

Le SEO, c’est préparer l’avenir afin de saisir des opportunités business.

Les dernières mises à jour de l’algorithme de Google (BERT, MUM, etc.) montrent la volonté du moteur de recherche à :

améliorer la compréhension du besoin des internautes,
mieux l’interpréter,
apporter des réponses encore plus adaptées à des requêtes complexes…

Les entreprises n’ont plus le choix et doivent faire ce travail d’optimisation des contenus sur leur site web.

Si votre boss pense qu’il faut gravir l’Himalaya, vous pouvez le rassurer en lui disant qu’il y a des solutions qui sont là pour aider, mesurer et surtout performer !