Les critères de positionnement sur Google en 2021

Semji > Content Marketing > Les critères de positionnement sur Google en 2021

Ce n’est un secret pour personne : les critères de positionnement de Google changent en permanence, à tel point qu’il devient parfois difficile de les suivre. En SEO, ce qui était vrai hier ne l’est plus forcément aujourd’hui. Les cartes sont régulièrement redistribuées au gré des mises à jour d’algorithmes. Malgré tout, certains critères persistent et prennent même une importance grandissante. Quels sont-ils et quel est leur niveau d’influence ? Dans cet article, l’équipe Semji vous propose un tour d’horizon des critères de positionnement Google qui comptent vraiment en 2021.

Les 3 typologies de critères qui influencent le classement sur la SERP

Au milieu de la centaine de critères qui influencent le classement des résultats de recherche sur Google, nous pouvons identifier 3 typologies de critères qui s’apparent ni plus ni moins aux 3 piliers du SEO :

La pertinence et l’originalité du contenu dans la page

On ne le dira jamais assez : content is king and quality is queen ! Quand un internaute recherche un mot clé, Google va privilégier des pages dont le contenu apporte tous les éléments de réponses à la requête initiale. C’est pourquoi il est important de créer des contenus complets, exhaustifs et de qualité qui répondent en profondeur aux questions et / ou besoins des internautes.

Pourquoi est-ce si primordial ? Car les internautes utilisent Google pour trouver des réponses, il est donc indispensable que les résultats de recherches soient pertinents en termes de contenu et en cohérence avec leurs attentes.

Par exemple, si on recherche “ Pourquoi faire du yoga ”, Google met en avant un résultat de recherche “ Yoga : 9 bonnes raisons de pratiquer ”. Ce contenu se révèle être très pertinent et complet par rapport à la recherche de l’internaute.

Quand Google présente des résultats de recherche sur la SERP, l’utilisateur a le choix entre plusieurs sites qui proposent des contenus différents. Imaginez cliquer sur 5 résultats de recherche, et que le contenu soit à chaque fois identique. Google va donc privilégier des contenus “ uniques ” et éviter de mettre en avant des contenus “ dupliqués ”.

 Il existe des solutions pour vous permettre d’analyser les intentions des moteurs de recherche et des utilisateurs derrière une requête. Semji en fait partie. Grâce à son IA, la plateforme identifie les sujets et les questions des utilisateurs et émet des recommandations. 

La popularité du site et de la page par rapport au mot clé recherché

L’algorithme repose en partie sur un élément appelé “ PageRank ”. Ce PageRank, aussi appelé PR, se définit comme l’algorithme d’analyse des liens concourants au système de classement des pages Web utilisé par le moteur de recherche. Google évalue la popularité d’un site web et d’une page en comptabilisant le nombre de liens pertinents depuis d’autres sites web. Par exemple, les webmasters font souvent un lien vers un article Wikipédia afin que l’utilisateur puisse obtenir davantage d’informations sur un sujet. D’ailleurs, cette raison explique en grande partie pourquoi les articles wikipedia sont souvent présents en première page Google sur certains mots-clés.

Un contenu compatible mobile

Le smartphone reste le support le plus utilisé pour naviguer sur internet. Les chiffres parlent d’eux mêmes : selon une étude réalisée par BroadBandSearch, le trafic en provenance du mobile a augmenté de +222% au cours des 7 dernières années. À l’heure actuelle, il représente la moitié du trafic mondial. L’expérience utilisateur se place désormais au cœur du parcours client sur le web, il est donc d’une importance capitale que les sites web affichent un contenu adapté aux écrans des smartphones.

Source: https://www.broadbandsearch.net/blog/mobile-desktop-internet-usage-statistics
 

En 2021, Google étend le Mobile First Index à l’ensemble des sites web. En d’autres termes, le responsive design n’est plus une option mais une nécessité si vous souhaitez conserver vos positions.

L’UX

En mai dernier, Google a révélé le programme Web Vitals, exclusivement centré sur l’UX. L’objectif ? La mise en place de métriques ayant pour but de mesurer la performance et l’expérience utilisateur. Globalement, les critères qui vont être pris en compte seront le temps de chargement, l’interactivité et la stabilité visuelle du contenu de la page.

Dans cette lignée, Google a d’ailleurs lancé une mise à jour importante basée sur des critères UX et qui porte le nom de Page Experience et qui inclut les métriques de la Core Web Vitals.

Source: https://webmasters.googleblog.com/2020/05/evaluating-page-experience.html 

La popularité interne de la page

Chaque site web peut englober plusieurs milliers voire millions de pages. Cependant, toutes ces pages n’ont pas la même importance : une page accessible systématiquement depuis le menu est bien plus visible qu’une page accessible au bout de 5 clics depuis la homepage du site web. C’est de cette manière que Google calcule un score de popularité interne pour chaque page de votre site web : il est donc important de bien mettre en avant vos pages stratégiques sur votre site grâce aux liens internes.

L’expertise thématique

Lorsqu’un internaute recherche un mot clé, Google va privilégier des sites web qui proposent un ensemble de contenus experts sur la thématique principale.

Prenons l’exemple de la requête “ régler la selle de son vélo “. Ici, la thématique principale est le vélo et ce sont des acteurs spécialisés dans ce domaine et qui proposent des contenus autour de cette thématique qui raflent les premières positions. Avec plus de 300 contenus autour de la thématique du vélo, Décathlon arrive à se positionner parmi les premiers résultats de recherche sur les mots clés “ vélo ”, “ vélo électrique ” ou “ vélo tout chemin ”.

Le temps de chargement de la page

Un client qui attend est un client perdu et sur internet, encore plus qu’ailleurs. L’immédiateté de la réponse du moteur de recherche s’impose donc comme l’un des critères les plus importants. Une étude menée par Enabler Spac vient confirmer cette tendance : un temps de chargement compris entre 1 seconde et 3 secondes implique une possible augmentation du taux de rebond de +32%. Un temps d’attente compris entre 1 seconde et 5 secondes risque d’occasionner une augmentation de ce même taux de +90%.

Source: https://www.enablerspace.com/digitalmarketingtips/paving-the-path-to-speedy-success-with-google-amp/attachment/mobile-speed-load-times/

 

Des contenus qui répondent à la requête (BERT)

Débarqué fin 2019, BERT a provoqué un véritable tsunami dans le monde du SEO. Derrière cet acronyme se cache l’une des mises à jour les plus importantes du moteur de recherche : la “ Bidirectionnal Encoder Representations from Transformers ” qui s’apparente au principe de deep learning. Google est désormais capable de détecter le contexte d’une requête et de comprendre quelle intention de recherche se cache derrière. Une fois de plus, le content marketing qualitatif est récompensé.

L’intégration de la recherche vocale

Même si la recherche vocale n’a pas explosé autant qu’attendu, elle n’est pas à négliger dans les pratiques SEO car elle évolue rapidement. Avec près de la moitié des recherches vocales effectuées depuis un smartphone, la meilleure façon d’optimiser ses contenus est par le biais des données structurées.

Le netlinking et le maillage interne

Les liens, qu’ils soient tissés au sein d’un site web ou depuis un site externe, pèsent lourd en SEO. La puissance et l’étendue du profil de liens externes dont bénéficie un site permettent à Google de juger de la pertinence, de la notoriété et de la popularité de ce dernier. Quant au maillage interne, il dévoile à Google le nombre de contenus liés au sein d’un même site et permet aux robots de passer facilement de page en page lors de leur crawl. Les liens ne sont donc pas à prendre à légère en 2020 et nous pouvons imaginer sans trop de risques que ce critère va conserver son importance au cours des prochaines années.

Si la hiérarchisation de résultats faite par Google est si pertinente, c’est sans aucun doute car le géant américain compte bien conserver sa position de leader sur le marché du SEARCH. Les nombreuses mises à jour de ses algorithmes chaque année et l’intégration de RankBrain puis BERT viennent s’inscrire naturellement dans son plan d’action. L’objectif ? Être à la pointe de la technologie dans le domaine du Traitement Automatique des Langues pour proposer des résultats toujours plus précis et affinés et se rapprocher au plus près de l’intention de recherche.

Comment aller plus loin dans votre stratégie de positionnement

Selon une étude Ahrefs, 90% des contenus ne font pas de trafic sur le web ! Une catastrophe pour les entreprises qui investissent de plus en plus de ressources dans ce domaine. 

Grâce à Semji, les entreprises peuvent désormais :

  • prioriser leurs actions d’optimisation / création de contenu (quel contenu travailler en premier pour des gains rapides ?)
  • produire des contenus qui répondent vraiment aux intentions de recherche des internautes (choix des mots clés, sujets à aborder)
  • organiser leur équipe autour des enjeux de production éditoriale (où en sommes nous ? qui fait quoi pour quand ?)
  • suivre en un seul et même endroit tous leurs indicateurs de performances (gain de trafic, conversions etc.)