LeWeb : retour sur la conférence internationale à Paris

Semji > E-réputation > LeWeb : retour sur la conférence internationale à Paris

Avec LeWeb, c’est la Silicon Valley qui vient à toi ! La neuvième édition de la conférence internationale LeWeb se déroulait du 9 au 11 décembre aux Docks de Paris Eurosites à Aubervilliers. Sur place, plus de 3000 participants, avec un mélange de start-up, d’investisseurs, de grandes entreprises et de médias. Parmi eux, Loïc et Géraldine Le Meur, les organisateurs ainsi que des « stars » de l’entrepreneuriat français comme Xavier Niel, PDG de Free, Marc Simoncini, fondateur de Meetic ou Jacques-Antoine Granjon, fondateur de Vente-privée.com.

Conférence LeWeb vente privée Jacques-Antoine Granjon et Xavier Niel

Mais également Tim Berners-Lee, principal inventeur du World Wide Web, ou Phil Libin, le CEO de Evernote. Emmanuel Macron, l’actuel colocataire de Bercy et Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique étaient présents.

L’occasion pour tous ces acteurs d’échanger sur les grandes tendances du web, à travers des sessions « Numérique et multi-thème ». Pour cela, des keynotes et des tables rondes associaient des analystes parlant des innovations et des entrepreneurs présentant leur approche. Cette année les sujets ont tourné plus particulièrement autour de la santé, des objets connectés, de l’économie collaborative, des arts, des médias, de l’éducation et de la transformation numérique.

Le première conférence avec Fred Wilson, un capital risqueur très connu pour ses investissements dans Zynga, Twitter et Tumblr, a notamment permis d’évoquer le neutralité du Web. Fred Wilson continue de croire dans les protocoles comme Bitcoin, un système de paiement sur Internet et une unité de compte.

LeWeb délivrait ainsi un panorama de l’écosystème entrepreneurial. Les jeunes entrepreneurs désireux de reconnaissance et de financement croisaient les habitués de l’événement et les consultants en transformation digitale.

Semji était représenté par Melina Valaythen et Trésor Bapré, deux de nos conseillers e-réputation. L’opportunité d’un compte-rendu de leur part.

Loic Le Meur LeWeb Loïc Le Meur entouré de Melina Valaythen et Trésor Bapré

C’est la première fois que vous participez à la conférence LeWeb. Qu’est- ce qui vous a le plus marqué ?

Trésor Bapré (TB) : J’ai surtout été touché par la qualité du networking. LeWeb propose en effet une réelle facilité d’approche entre les différents participants. Une petite start-up peut échanger avec une multinationale sans difficultés. Il y avait une grande salle d’échanges autour du networking, qui fait réellement partie de l’ADN du salon. Là-bas, 90 % des discussions s’effectuaient en anglais. Ce networking était très tourné vers l’international, 47% des participants étaient étrangers, avec des coréens, des finlandais, des turcs…

Melina Valaythen (MV): Notre rôle était d’échanger un maximum avec tout le monde et de montrer ce que Semji réalise en tant que start-up innovante.

Il y avait comme conférence vedette « In conversation with Sir Tim Berners Lee ». Quelle conférence a été particulièrement marquante pour vous ?

TB et MV : La conférence intitulée « Andela » a sans aucun doute été la plus mémorable pour nous. Cette entreprise implantée en Afrique de l’Ouest apporte son savoir-faire et forme des développeurs de qualité. Ceux-ci peuvent alors travailler dans de grandes multinationales.

Jeremy Johnson, le CEO d’Andela, a fasciné tout le monde. Il a transmis des valeurs humaines tout en mettant en avant l’innovation et l’excellence.

LEWEB 2014 conférence andela Jeremy Johnson, CEO d’Andela

L’e-réputation prenait-elle une part importante lors de cet événement ?

TB : Avec le sujet de la disruption, une approche qui rompt avec les systèmes classiques pour se différencier, l’e-réputation était souvent évoquée lors de cet événement, comme une sorte de fil rouge.

Les participants étaient curieux, réceptifs, très ouverts à la discussion. Les personnes partageaient leurs expériences facilement. Un conférencier a notamment évoqué l’impact de la mode des selfies par les hommes politiques.

MV : Les participants nous demandaient également notre avis sur le droit à l’oubli. Nous avons évoqué avec eux notre comité éthique. Sur le fait que nous mettons en avant des liens positifs dans les résultats des moteurs de recherche, certains parlaient de « baguette magique ». Nous leur avons expliqué qu’en fait de « baguette magique », nous travaillons avec une technologie propre sur la durée.

J’ai également échangé avec Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie. Il a été applaudi quand il a dit « We have to take more risks to be more innovative ». Pour lui, la France donne les moyens aux start-up innovantes, notamment à travers le statut Jeune Entreprise Innovante.

Emmanuel Macron LeWeb Emmanuel Macron et Melina Valaythen